La méthode sympto-thermique – perméabilité de la glaire cervicale

Dans le cadre de cette méthode, on observe non seulement l’élévation de la température basale, mais aussi les modifications de la glaire cervicale. Les jours où la femme est fécondable, la glaire prélevée dans le vagin peut être étirée jusqu’à former un fil. La femme examine elle-même son col utérin en le palpant avec ses doigts propres. En période non fertile, la consistance du col, dure comme le cartilage du nez et, en période fertile, la consistance du col est souple comme des lèvres légèrement ouvertes. En cas d’utilisation correcte et rigoureuse, ainsi qu’en restreignant par l’abstinence ou par une méthode de barrière les rapports sexuels à la deuxième moitié du cycle (cf. méthode de la température), la méthode sympto-thermique offre une fiabilité moyenne. Parfois, on observe également des jours non fertiles au début du cycle.